La voie par excellence

Notre chemin n’est pas fait de fleurs mais de pierres. C’est cela l’opprobre de Christ ! « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. » (Jean 14 : 18) Nous sommes persévérants. Dieu nous a donné la foi pour supporter et nous savons que Dieu nous exauce.

« Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » (Jean 14 : 14) Peu importe le temps, Dieu répond. Nous sommes passés de la mort à la vie puisque nous aimons nos frères et nos sœurs. Quand même on te fait du mal et que tu cherches le positif, alors c’est que tu es passé de la mort à la vie. Quand tu arrives à prier pour ceux qui te maltraitent, c’est que Dieu a fait quelque chose dans ta vie. « Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude; lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement; » (1 Pierre 2 : 22-23) « Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. » (Ephésiens 4 : 20-24) Dieu veut que nous soyons dépouillés car cet homme-là ne murmure pas mais il cherche toujours le positif. Quand tu as cela, tu es en paix.

1 Corinthiens 12 : 4-6 ; 11-14 ; 27-31 / 1 Corinthiens 13

Nous plaçons l’importance sur les choses que nous voyons. Dans sa logique, l’homme peut penser connaitre Dieu mais Dieu confond les hommes. Dieu doit nous enseigner. Dieu est sage, Il sait ce qu’Il dit. « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? Et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. » (Matthieu 7 : 22-23) Vous pouvez dire « je connais » mais nous devons toujours nous examiner. « Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d'être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. » (1 Corinthiens 9 : 27) Dieu ne regarde pas comme l’homme regarde. Dieu est Dieu, vous ne pouvez pas le mettre dans une boite. Laissez Dieu parler, laissez-Le vous enseigner. Quand tu fais quelque chose parce que Dieu l’a dit et que tu te sens forcé, alors cela ne sert à rien car dans ton cœur, tu ne voulais pas le faire. Au jour de Pentecôte, Pierre n’avait rien dit. Ce sont les frères et les sœurs qui ont eu le cœur touché de tout mettre en commun. Les mauvaises pensées peuvent être dans le cœur des païens mais pas des chrétiens quand même.

L’amour divin de Dieu te rend patient c’est-à-dire il te permet d’attendre le moment où Dieu va t’exaucer. Tu n’es plus pressé. « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, … » (2 Timothée 3 :1-2) Ne soyez point envieux de l’autre. Ce n’est pas parce que j’ai quelque chose que je dois me sentir supérieur. Ce n’est pas la voiture ou quelque chose d’autre qui fait de moi quelqu’un de supérieur aux autres. Le plus important est ce que vous êtes. Quand vous désirez une chose, pour quoi désires-tu cette chose ? Pour quel but ? Pour te montrer ? Pour ta gloire ? Ou pour ton frère ou pour ta sœur ? Ce que nous avons doit appartenir à Dieu. Nous devons être hospitaliers. Nous partirons un jour, nous n’emporterons rien avec nous !