Les douleurs de l’enfantement

Nous devons avoir une expérience avec Dieu pour connaitre, pour savoir comment agir face à l’ennemi. David a d’abord combattu contre le lion et l’ours alors qu’il gardait le troupeau de son père. Quand Goliath est venu, il n’a pas tremblé car il savait que Dieu le délivrerai.

Nous étions des idolâtres mais Dieu nous a fait la Grâce de devenir enfants de Dieu. Dieu a usé de Grâce pour nous. La Grâce est pour chacun qui l’accepte. La Grâce n’est que Grâce pour celui qui la reçoit ! Ne prenons pas à la légère ce que Dieu fait dans notre vie. Nous devons être des hommes et des femmes de caractère. Chacun a une place qu’il doit occuper. Chacun à sa place.

Esaïe 26 : 15-18

Dieu est particulier dans sa façon de faire. Quand ¨Pierre était chez Simon le corroyeur, Dieu lui a dit « Lève-toi, Pierre, tue et mange. » (Actes 10 : 13) Pierre savait que cela était impur, il avait su cela depuis sa jeunesse. Vous allez le regretter un jour ! Vous entendez mais vous ne donnez pas la place à Dieu. « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » (Apocalypse 3 : 20) Nous sommes à Laodicée. « Mon fils, donne-moi ton cœur » (Proverbes 23 : 26) Tu peux donner tes pensées, ton corps à Dieu mais ce qu’Il cherche, c’est ton cœur. Quel est le premier et le plus grand commandement ? « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. » (Matthieu 22 : 37) On a posé la question au Seigneur mais au fond d’eux, ils savaient que ce Jésus était différent. Jésus savait répondre aux questions et confondre les gens. Il n’a jamais dit que ce que Moïse avait dit était faux. « Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu? … Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. » (Jean 8 : 5 et 7) Cela Moïse ne l’avait jamais dit mais Jésus oui. Quand tu as ce Jésus, tu n’as plus de soucis. La promesse qu’Il nous a faite est plus grande que notre propre vie. « Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. » (Colossiens 3 : 4) Quelle est la raison principale de ma vie sur Terre ? Mes enfants ? Mon mari ? L’argent ? Si vous n’avez pas ce Jésus comment voulez-vous aimer votre mari ou votre femme ou vos enfants ? « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. » (Matthieu 24 : 35) Quand Job a passé des moments difficiles, il a tout perdu. Enfants, richesse, santé. Ses amis lui ont fait des reproches, sa femme lui demande de maudire Dieu. Job a eu l’impression que Dieu l’avait abandonné mais c’était le moment où Dieu était le plus avec lui. C’est pour l’amour qu’il avait pour Dieu que Satan l’a réclamé. Quand vous aimez Dieu, vous serez combattu. On a tout pris à Job mais il y a quelque chose que Satan ne pouvait pas prendre ! Tu dois avoir ce quelque chose. « Maudis Dieu, et meurs! Mais Job lui répondit: Tu parles comme une femme insensée. » (Job 2 : 9-10) « L'Eternel a donné, et l'Eternel a ôté; que le nom de l'Eternel soit béni! » (Job 1 : 21) Ta foi et ton cœur sont sur quoi ? Quand on va frapper, tu vas t’accrocher à quoi ? Le cœur de Job n’était pas sur ses enfants ou ses biens. Son cœur était attaché à Dieu. Job était comme vous et moi. Il avait aussi des désirs. Satan a visé tout ce qu’il avait mais Job n’était pas comme les autres. Dieu veut nous instruire. Que notre cœur ne puisse jamais s’attacher aux choses que nous trouvons dans ce monde. Nous sommes des pèlerins, des voyageurs, nous ne sommes que des passagers. Quand tu voyages, tu essaies d’être léger pour avancer le plus vite possible pour atteindre ta destination. Ne perdons plus notre temps. « Voici ce que je dis, frères, c'est que le temps est court; que désormais … ceux qui usent du monde comme n'en usant pas, car la figure de ce monde passe. » (1 Corinthiens 7 : 29 et 31) Quand Dieu vous aime et que vous L’aimez, Il va vous serrer. Quand tu es comme cela, tu ne murmures pas. Dieu a permis que Job existe pour notre instruction. Quelle fut donc la fin de Job ? Dieu nous montre les choses jusqu’à la fin. Dieu t’a fait la promesse de te préparer une place mais Il te l’a montré puisque Jean l’a vu. « Or sans la foi il est impossible de lui être agréable » (Hébreux 11 : 6) Tu es comme un pneu : on te gonfle et, peu de temps après, tu te dégonfle. Cela n’est pas possible. « L'homme naît pour souffrir, Comme l'étincelle pour voler. » (Job 5 : 7) Si tu es un homme et que tu crois en Dieu, tu dois souffrir. Nous devons être armés. Dieu t’a donné la foi. Pour partir à l’enlèvement, il faut la foi. L’épreuve vient pour exercer ta foi.

Esaïe 26 : 16-18 / Apocalypse 12 : 1-2

Ce sont deux femmes. Toutes les deux sont enceintes et elles souffrent les douleurs de l’enfantement. La femme qui enfante, c’est qu’elle a reçu une semence.

Galates 4 : 22-25

Vous entendez la Parole mais un jour vous allez le payer ! A ceux qui ont reçu beaucoup, on demandera beaucoup. Dieu n’oublie jamais rien. Vous avez vos habitudes, vous restez dans votre confort. Mais Dieu n’est pas dans les habitudes. Nous servons un Dieu à qui nous devons du respect et de la crainte.

Chaque chose doit être placée à la juste place. Dieu a tourné les regards vers les Nations. Les juifs ne pouvaient jamais pensé que Dieu pouvait les abandonner. Ils voyaient tout le temps Jésus, ils n’ont pas porté attention. Ils L’ont rejeté. Quand vous avez quelque chose de Dieu en vous, vous ne pouvez jamais penser en mal d’un homme de Dieu. Saül maudissait David. Saül et David se sont retrouvés dans une caverne. Dieu livre Saül dans les mains de David, il n’avait qu’à trancher la tête de Saül. David avait tranché beaucoup de tête mais ce jour-là, David a tremblé. « Loin de moi, par l'Eternel! De porter la main sur l'oint de l'Eternel! » (1 Samuel 26 : 11)

Dans Esaïe 26 et Apocalypse 12, on voit deux femmes. Dans la parabole des dix vierges, on voit deux groupes : les vierges folles (5) et les vierges sages (5). Agar et Sara, la femme de servitude et la femme libre. Quand Abraham était sous le chêne de Mamré, Dieu avait fait la promesse à Abraham.

Proverbes 31 : 10-24

La femme n’est pas un torchon, elle n’est pas bonne qu’à rester à la cuisine. Elle sait aller à l’extérieur pour ramener son pain, pour faire ses activités. Elle fait du commerce, elle fabrique. Elle peut faire du business.