Prenez garde à vous-mêmes

Notre Dieu est Vivant et présent. Quand tu t’approches de Lui, Il agit. Je ne mets pas ma confiance dans les médecins, mais en Dieu seul.

Luc 21 : 28-36

Jésus adresse ces paroles à ses disciples, à ceux qui L’avaient reçu et cru en Lui. Parmi eux, Pierre, Celui qui a eu à parler quand Jésus a eu des paroles dures vis-à-vis de tous ceux qui étaient avec Lui. « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. » (Jean 6 : 53) Parmi les disciples, il y a eu le trouble. « Cette parole est dure; qui peut l'écouter? » (Jean 6 : 60) Quand le Seigneur parle, Il sait ce qu’Il dit et la portée que cette Parole a. Il manifeste la nature du malin et de celui qui Lui appartient. « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » (Jean 8 : 31-32) C’est toujours la Parole de Dieu qui manifeste la nature des hommes. Déjà depuis la Genèse, la Terre était informe et vide. Quand Dieu a parlé, il y a eu la séparation entre la lumière et les ténèbres.

Ils étaient la postérité d’Abraham selon la chair. « Si vous étiez enfants d'Abraham, vous feriez les œuvres d'Abraham. » (Jean 8 : 39) On entre dans une autre dimension. « Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël » (Romains 9 : 6) « Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. » (Jean 8 : 43) La nature se manifeste. C’est une bonne chose de pouvoir écouter mais c’est aussi une très bonne chose de garder cette Parole. « En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu'un garde ma parole, il ne verra jamais la mort. » (Jean 8 : 51)

« En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. » (Jean 6 : 53) Cela était une abomination pour les pharisiens et les disciples. Beaucoup de ces disciples sont partis à ce moment-là. Ceux qui se disent de Jésus-Christ doivent reconnaître leur positionnement. « Et il a donné les uns comme … » (Ephésiens 4 : 11) « pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. » (Ephésiens 4 : 12-15) Si Jésus-Christ est en toi, alors tu dois être positionné. Tu ne peux pas être dans le corps sans savoir où tu es dans le corps ! Celui qui est dans le Corps de Christ connaît sa place et personne ne peut le déraciner de là. L’assurance de son positionnement vient de Dieu. « Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu'il fait lui réussit. » (Psaume 1 : 3)

Dans un lieu de rassemblement, il y a toujours des groupes. Et ces groupes s’identifient par l’esprit qui les anime. « Où sera le corps, là s'assembleront les aigles. » (Luc 17 : 37)

« Ne murmurez pas entre vous. » (Jean 6 : 43) Ils ont commencé à murmurer. En faisant cela, ils essayaient d’influencer les autres. Quand quelqu’un est animé d’un mauvais esprit, il va tout faire pour montrer qu’il est plus spirituel. La personne ne se rend pas compte qu’elle est déjà morte. Quand la Parole de Dieu dit quelque chose, soumettez-vous car Elle  la Vie en Elle. Ils ont voulu influencer les autres car ils étaient nombreux. Vous pouvez influencer qui vous voulez, mais les fils de Dieu resteront enracinés, ils ne bougeront jamais.

Quand ils sont partis, Jésus a regardé les autres et a dit « Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. » (Jean 6 : 67-68) On ne peut pas te donner un autre dieu que Celui que tu as reçu ! « Vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute domination et de toute autorité. » (Colossiens 2 : 10) Si j’ai tout en Lui, pourquoi aurai-je besoin de quelqu’un d’autre ? « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire. » (Luc 10 : 19) Satan a été vaincu, il n’a plus de pouvoir sur toi. « Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » (Ephésiens 6 : 12) Dieu vous a donné l’arme pour le vaincre, mais il faut savoir l’utiliser de la bonne manière. Quand Satan a tenté Jésus, il est venu avec la Parole mais sans la révélation. La révélation ne vient pas d’un ange mais de Dieu. « Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 16 : 17)

« Jésus leur répondit: N'est-ce pas moi qui vous ai choisis, vous les douze? » (Jean 6 : 70) Jésus n’est pas troublé, Il n’a pas eu peur qu’ils partent car Il connaissait sa position. « Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole. » (Jean 17 : 6) Quand Dieu t’a choisi, c’est pour que tu arrives au but. S’Il t’a choisi, c’est que tu es sa brebis. Le Berger conduit ses brebis dans de verts pâturages, au bon port. La tempête peut venir, mais je reste tranquille car je sais que mon Berger me conduira au port. Vous n’appartenez pas au pasteur mais à Jésus-Christ, c’est Lui le Berger. « Et toi, fils de l'homme, je t'ai établi comme sentinelle sur la maison d'Israël. Tu dois écouter la parole qui sort de ma bouche, et les avertir de ma part. » (Ezéchiel 33 : 7) Il n’y a qu’un seul Berger. Il faut pousser les brebis vers le Berger, les brebis écoutent la Voix du Berger. Nous devons être rassurés de Celui qui nous conduit. Quand le Seigneur parle à ses disciples, Il sait ce qu’Il doit leur dire. Le Seigneur parlait en parabole mais en privé, Il leur expliquait.

Luc 21 : 34

Ces choses vont vraiment arrivées. Ce sont ces choses qui préoccupent le plus les gens. A cette époque, nous vivons dans les excès du manger et du boire. Tout ce que l’on veut manger, on peut le trouver. Seulement, il faut avoir la capacité, les moyens d’acheter. Pour acheter, il faut de l’argent. Pour avoir l’argent, je dois travailler. Le travail devient difficile, alors je commence à m’inquiéter : comment vais-je faire ? Un fils de Dieu doit être un soldat. Vous pouvez avoir besoin des aides sociales mais ne vivez pas là-dessus. Je ne veux pas manger le pain de la paresse. Nous avons aussi besoin de prier et jeûner ! Quand vous jeunez, que vous prenez le temps de chercher la Face de Dieu, vous verrez Dieu à l’œuvre. Pas toujours pour des besoins matériels mais pour nous rapprocher de Dieu. Nous devons prendre le temps de nous examiner pour savoir si lorsqu’Il viendra, Il me trouvera prêt ? On doit d’abord se regardez soi-même ! C’est facile de parler des autres mais le fait que tu critiques les autres, tu n’es pas en règle avec Dieu. Plains-toi d’abord de toi-même ! Quand tu te plains tout le temps, demande la délivrance au Seigneur. « Que nul en son cœur ne pense le mal contre son prochain » (Zacharie 8 : 17) Quand tu te plains de la personne, alors tu vas avoir un problème avec cette personne. Quand vous voulez vous plaindre de quelqu’un, le diable va vous faire voir une multitude de défauts. Sondons-nous d’abord. Nous avons besoin de cela car notre adversaire est rusé. Ton frère est vraiment ton frère, ta sœur est vraiment ta sœur. Regarde ton frère et ta sœur avec compassion et miséricorde.

1 Thessaloniciens 5 : 1-3 / Luc 21 : 34

« Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? » (Actes 2 : 37) Nous devons nous sentir concernés dans ce que le Seigneur fait. « Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier. » (Psaume 119 : 105)

2 Pierre 3 : 8-10 / 2 Pierre 3 : 1-7

Les scientifiques peuvent faire tous les programmes possibles, mais la Terre est destinée au feu. C’est la Parole de Dieu qui conduit toutes choses. La température sur la Terre monte, on parle de réchauffement climatique, car la Venue du Seigneur est proche. Mettons notre confiance dans la Parole de Dieu. Elle est notre arme et notre refuge. Nous savons ce qui va se passer. Ils peuvent tout faire, mais le feu va venir. Dieu va détruire la Terre avec raison. On voit avec le virus, les gouvernements ne cherchent pas la Face de Dieu mais ils ferment les églises pour se confier dans les scientifiques. Au temps de Noé, cela était la même chose. Noé disait : il va pleuvoir. Les scientifiques disaient que cela était impossible. On a dit que Noé était fou, mais Dieu l’avait dit. Noé a construit l’arche. On refait les mêmes erreurs. On nous prend pour des fous, mais Gloire à Dieu ! Noé dans sa folie a été sauvé des eaux. Dieu a pris les faibles d’esprits pour annoncer sa Parole. Ne vous éloignez jamais de cette Parole et de ce Jésus. « Vous avez tout pleinement en Lui » (Colossiens 2 : 10) « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. » (Jean 14 : 6)