La bonne semence

Nous devons être sûrs que Dieu nous conduit. Nous pouvons penser être sur le bon chemin et en fait être loin de Dieu ! C’est pour cela qu’il faut être certain que nous sommes biens sur le chemin que Dieu veut. « Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, N'endurcissez pas vos cœurs » (Hébreux 3 : 15)

Que Dieu puisse nous donner un cœur sensible afin d’être toucher et se laisser faire reprendre par le Seigneur. « L'Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. » (Psaume 23 : 1-2) Il est donc notre Conducteur. « Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. » (Romains 8 : 14) Pas par nos pensées, notre propre esprit mais par l’Esprit de Dieu. Dieu a donné le libre-arbitre à l’homme, Dieu n’impose rien. Dieu place deux voies devant toi : soit le bien, soit le mal. Dieu ne force jamais quelqu’un. Dieu a toujours voulu que l’homme soit heureux. Quand nous nous tenons dans la présence de Dieu avec de bonnes dispositions, nous voyons l’œuvre que le Seigneur fait parmi nous. Dieu est toujours en action jusqu’à ce jour.

« Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée. » (Romains 11 : 25) Jusqu’aujourd’hui, le Seigneur travaille pour que le dernier puisse entrer. Le peuple d’Israël gémit sous la pression de toute la Terre car Israël doit être foulée aux pieds. Nous devons être éveillés, avoir les yeux pour voir. « Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe. » (Psaume 33 : 9) Chaque année qui passe, il y a toujours une parole de l’Ecriture qui s’accomplit. Ceux qui étaient à Ephèse, ils ont fait l’histoire d’Ephèse. Quand Dieu a appelé Noé, Dieu a été à l’œuvre tout le temps où Noé a travaillé. Mais quand l’arche a été terminée, c’était fini. L’homme qui a à dompter les animaux, comment n’a-t-il pas vu cela ? Chaque espèce d’animal venait 2 à 2 pour entrer dans l’arche et cela sous les yeux des hommes. Il n’avait jamais plu, les scientifiques n’avaient jamais vu d’eau tomber du ciel. Mais quand Dieu a créé la Terre, il y avait l’eau au dessus du ciel. La foi est une puissance. « Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. » (Hébreux 11 : 1) Malgré la moquerie des gens, Noé a continué à travailler. On se moquera de vous mais persévérez. Ne soyez jamais découragés. Satan veut que tu sois découragé. « Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. » (Hébreux 10 : 36) Notre adversaire, le diable ne va pas te laisser tranquille car il veut te décourager.

Quand tu regardes tes problèmes, tu faibles. La femme Syro-Phénicienne n’était pas une fille d’Israël. Elle sait que Jésus est la solution à son problème mais on la renvoie. Elle ne s’est pas découragée. Elle s’approche de Jésus et elle entend une bombe sortir : « Il n'est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Matthieu 15 : 26) Dieu sait tester la foi. Si c’était toi, tu serais parti. Dès que l’on te fait une remarque, tu es fâché. La persévérance a pris le dessus. Il y aura une pression sur vous mais vous devez savoir qui vous êtes. Ne vendez jamais votre droit d’aînesse. « Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Alors Jésus lui dit: Femme, ta foi est grande» (Matthieu 15 : 27-28) A l’ instant même sa fille a été délivré. C’est la persévérance. Avant qu’elle arrive à ce qu’elle désirait, regardez les barrières. Elle ne s’est pas découragée. Nous devons connaître Dieu.

Nous devons nous examiner pour savoir si nous sommes dans le plan et l’action de Dieu pour ce temps. Dieu ne peut pas changer. Nous sommes bénéficiaires de ce que les Saintes Ecritures ont eu à proclamer. Quand la lumière luit, alors nous sommes éclairés. Nous devons être là où est la lumière pour ne pas être dans les ténèbres. Pour savoir si je suis dans le programme, je dois savoir quel est le programme de Dieu ? Qu’est ce que Dieu cherche dans ce temps ? « Sortez du milieu d'elle, mon peuple » (Apocalypse 18 : 4) C’est l’appel à sortir d’un endroit. Dieu veut que je sorte, mais de où ? Ce n’est pas mon programme, mais le programme de Dieu. Pour entrer dans son programme, je dois abandonner mon programme. A la Pentecôte, quand Pierre a eu à montrer le programme de Dieu pour leur temps, il a dit « Ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car c'est la troisième heure du jour. Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, Et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, Dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit; et ils prophétiseront. » (Actes 2 : 15- 18) Voici le programme. Ce jour-là, on pouvait le voir. Le Saint-Esprit est descendu, ils étaient dans le programme. « Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? » (Actes 2 : 37) J’ai toujours marché avec mon programme mais maintenant je veux marcher selon son programme.

Souvent nous sommes hypocrites, nous nous mentons nous-mêmes. Eux, ils ont été vrais, ils ont reconnu qu’ils n’étaient pas dans le programme. Pour présenter ce Jésus au monde, il faut que tu connaisses ce Jésus. Le jeune homme riche avait tout fait. Le Seigneur l’a aimé. « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. » (Matthieu 19 : 21) Il était vide, c’est pour cela qu’il ne pouvait pas faire cela.

Job avait tout, il servait Dieu mais pour combler le vide, Dieu l’a fait passer par la voie que vous n’aimez pas. Job a été dépouillé de tout afin qu’il soit rempli. Il n’avait plus rien, il était seul. Il ne pouvait s’appuyer sur personne, c’est à ce moment là que Job se lève pour dire : « Oh! Je voudrais que mes paroles fussent écrites, Qu'elles fussent écrites dans un livre; Je voudrais qu'avec un burin de fer et avec du plomb Elles fussent pour toujours gravées dans le roc... Mais je sais que mon rédempteur est vivant, Et qu'il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; Quand je n'aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je le verrai, et il me sera favorable; Mes yeux le verront, et non ceux d'un autre; Mon âme languit d'attente au dedans de moi. » (Job 19 :  23-27) Le vide a été comblé. Jésus est la vie de la semence. Croire en Lui, c’est avoir la vie.

Tout ce qui s’est passé dans les temps anciens, nous sert de leçon. Nous serons sévèrement jugés. Ne jouez pas avec ce qui nous attend. Ce jour-là, il n’y aura personne à côté de vous.  Avant nous, il y avait aussi des gens qui ont vécu, nous ne sommes pas les premiers chrétiens. Vous vous donnez beaucoup d’importance mais en fait, vous ne valez rien. Combien dans les Saintes Ecritures ont vraiment persévérés plus que vous ? Jésus n’a jamais manqué de vrais enfants qui ont le respect et la crainte de la Parole. « La connaissance enfle, mais la charité édifie. » (1 Corinthiens 8 : 1) C’est-à-dire c’est l’orgueil. On ne peut même plus vous donner de conseils. « A qui veut-on enseigner la sagesse? A qui veut-on donner des leçons? » (Esaïe 28 : 9) La connaissance de Dieu ne peut jamais t’amener à l’orgueil. Jésus était humble. « Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l'avons dédaigné, nous n'avons fait de lui aucun cas. » (Esaïe 53 : 3) Quand la Parole entre en toi, tu ne peux pas devenir orgueilleux ! Il y a eu des gens zélés pour la Parole de Dieu. « En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l'enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. » (Hébreux 10 : 34) Dieu ne te suppliera jamais.

Dans Jean 6, Jésus a prêché une parole tellement dure « Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. » (Jean 6 : 54) Les gens sont partis. « Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? » (Jean 6 : 67) Jésus n’a jamais supplié. Je dois réaliser ma bassesse et la grâce que Dieu m’ait choisi. Nous avons un privilège. Ces hommes-là avaient compris.

Corneille avait des moyens, des soldats sous son pouvoir. Regardez comment cet homme s’est humilié. Il a tremblé quand il a su que sa prière avait été exaucée car il savait qu’il n’était pas digne. Quand le centenier romain est venu, il ne se sentait pas digne que Jésus vienne chez lui. « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit; mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. » (Matthieu 8 : 8) Tu dis que tu appartiens à Dieu mais tu ne connais pas le programme de Dieu. Les pharisiens étaient comme cela. « Si vous étiez enfants d'Abraham, vous feriez les œuvres d'Abraham. » (Jean 8 : 39) Nous ne devons pas nous complaire à nous-mêmes et avoir une trop haute opinion de soi-même. Quand tu es comme cela, tu es dans ton propre programme. Quand tu marches par la vue, tu n’iras jamais loin dans les choses spirituelles.

« Je vous le dis, même en Israël je n'ai pas trouvé une aussi grande foi. » (Luc 7 : 9) Jésus montre l’œuvre qu’Il allait faire chez les païens. « Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. » (Jean 1 : 11) Quand Paul et Silas annonçaient la Parole,  ce sont toujours les juifs qui sont venus pour les insulter et les faire taire. Quand vous avez des paroles dures, cela excite la colère. Ayons toujours des paroles douces et tendres.

L’ange a dit à Corneille d’aller à Joppé chercher Simon Pierre. Corneille était tellement bouillant qu’en attendant la venue de Pierre, il a rassemblé ses amis et sa famille. Mais vous, vous avez honte de  ce que Dieu fait dans votre vie. « Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. » (Luc 22 : 32) Quand vous êtes convertis, comment pouvez-vous encore avoir honte de dire aux hommes que Dieu a fait quelque chose dans votre vie ? Vous ne pouvez pas avoir honte car vous voyez que vous n’êtes plus la même personne. Mais quand vous n’avez pas changé, alors vous aurez honte car vous ne voyez pas la vie de Christ en vous. Il faut qu’il se passe quelque chose de puissant en nous alors je rends témoignage de ce que j’ai vécu. N’allez pas rendre des témoignages qui sont faux car vous serez jugés. Ne dites pas que Dieu a fait quelque chose, alors qu’il n’a rien fait. Si Dieu a fait, parlez mais si Dieu n’a rien fait alors taisez-vous. Vous pouvez avoir des dons, c’est bien mai ce qui compte, c’est la vie que tu manifestes. S’il y a un peuple qui doit faire respecter Dieu, c’est nous. Travaillons pour ce Jésus qui a souffert et est mort pour nous.

« Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité. » (Jean 17 : 17) Nous sommes les enfants de la vérité. Il ne peut pas y avoir de mensonges. Dieu ne fait jamais un travail à moitié. S’Il a commencé alors Il va achever. Dieu ne peut jamais manquer de vrais fils de Dieu. Vous êtes tellement devenus orgueilleux que vous ne vous êtes pas rendu compte que vous avez changé de guide. « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. » (Jean 14 : 6) « Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. » (Jean 1 : 9) La Parole est un jugement pour chacun de nous. Un jour, nous allons partir mais avant cela, Dieu vous averti pour que vous posez un acte. Si vous ne prêtez pas attention, vous allez le regretter. « Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. » (Luc 17 : 28) « Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l'une sera prise et l'autre laissée; de deux femmes qui moudront ensemble, l'une sera prise et l'autre laissée. » (Luc 17 : 34-35) Dieu ne vient pas chercher un groupe mais des individus. Dieu cherche celui qui est conforme à sa Parole. « Où sera-ce, Seigneur? Et il répondit: Où sera le corps, là s'assembleront les aigles. » (Luc 17 : 37) Les rassemblements ne sont que ceux qui ont la même nature. Le vautour peut se joindre à l’aigle mais l’inverse n’est pas possible. Le vautour s’efforce mais l’aigle demeure l’aigle. Il y a quelque chose en eux qui font qu’ils ne peuvent jamais manger quelque chose de pourri. Mais le vautour peut manger de out. Pour l’aigle, cela ne passe pas. Même s’il s’efforce, cela va lui créer des problèmes.

Matthieu 13 : 34-38 / Matthieu 13 : 24-28

Pendant que la Parole est prêchée, Satan aussi jette son ivraie. Quand on sème, on veut récolter ce que l’on a semé. Si l’on sème,  c’est que cela est important. Le fils de l’homme est le Seigneur Lui-même dans son ministère de prophète. « En vérité, en vérité, je vous le dis ». Le fils du royaume est les fils  et les filles de Dieu. Ceux qui sont nés de Dieu.

Luc 8 : 5-11 / Matthieu 13 : 38

« Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1 : 12) Si on est né de Dieu alors on est la Parole. Le Fils de l’homme a semé la bonne semence.

1 Jean 3 : 1-10

C’est une réalité. Pour être un enfant, il faut qu’il y ait un papa. Le monde ne peut pas te compter pour les siens car tu es différent. Jamais semblable au monde, mais semblable à Christ c’est-à-dire la Parole. Quand Jésus a ôté le péché c’est-à-dire Il a déraciné, il n’y a plus rien. Plus de désir du péché. Pas de péché en Christ, or nous sommes censés être semblable à Lui. Nous étions en Lui. On ne peut plus changer ta nature. Nous avons besoin de ce Dieu dans notre vie. La Parole de Dieu ne change personne.       Que chaque semence produise de son espèce. « Et je mettrai inimitié entre toi et la femme, et entre ta semence et sa semence. » (Genèse 3 : 15) Il y a bien 2 semences. La femme n’a pas de semence, il s’agit bien de la semence que Marie a reçue. « Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel. » (Esaïe 7 : 14) Nous avons toujours été fils de Dieu. « En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, » (Ephésiens 1 : 4) Avant la fondation, il n’y avait que Dieu. Or, nous étions en Lui. Dieu est éternel alors nous sommes éternels. C’est cela le projet dans lequel Dieu veut t’introduire. Ce n’est pas aujourd’hui mais depuis toujours. Quand un fils de Dieu entend la Parole de Dieu, il abandonne tout car cela est en lui.

Les autres ne pourront jamais expérimentés la nouvelle naissance car la Parole de Dieu ne change personne mais elle restaure les fils de Dieu pour les ramener dans leur position originelle. « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ezéchiel 36 : 26) Satan peut travailler avec les siens mais il ne peut pas vous toucher. « Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit. » (1 Corinthiens 12 : 13) Quand on rentre dans ce Corps, il n’y a plus de désordres. Tu es revenu à ta place. Nous formons le Corps de Christ. Or dans le Corps de Christ, on ne trouve que Christ Lui-même c’est-à-dire la Parole. Ce que vous avez et ce que vous êtes est plus grand, plus beau et plus précieux que ce qu’il y a dans ce monde. Pourquoi envier le monde ? Dieu t’a appelé à être saint.

Quand tu es dans ce Corps, le problème du péché est réglé. Satan a amené Eve dans l’orgueil par l’incrédulité. Le malin a les siens mais toi, tu as la semence de Dieu. Le grand problème que nous avons, c’est l’obéissance et la soumission. Regardez Esther, elle a été choisi par le roi car elle a été différente : simplement l’obéissance et la soumission.