Fais venir mes fils …

« Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. » (Jean 4 : 23) Dieu a donné tout le nécessaire pour que nous puissions être de cela avec le Baptême du Saint-Esprit. Par les Saintes Ecritures, nous apprenons à Le connaitre.

« Que le méchant abandonne sa voie, Et l'homme d'iniquité ses pensées; Qu'il retourne à l'Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. » (Esaïe 55 : 7) Le pardon est important pour Dieu car s’Il ne nous pardonne pas, Il ne peut pas avoir de communion avec nous. Un seul péché ne peut être pardonné, il s’agit du blasphème contre le Saint-Esprit. Le diable travaille pour notre perte. Prenons garde de ne pas glisser.

Hébreux 6 : 4-5 / 1 Corinthiens 10 : 1-5

Le Dieu d’Abraham conduisait le peuple de Dieu par la nuée le jour et parla colonne de feu la nuit. Ils avaient vu Dieu manifesté. Ces hommes avaient vécu les miracles de Dieu. La mer s’est ouverte, ils ont marché à sec. Ils ont vécu tout cela. L’armée de Pharaon marchait par le même chemin mais eux, les eaux se refermèrent dessus. Aucun hébreu ne mourut. Ils ont vu la main de Dieu. Dieu a donné des preuves pour que nous ayons la certitude de ce qu’Il fait. Le peuple avait faim, ils ont voulu tenter Dieu. Mais Dieu a donné la manne fraîche chaque jour. Ils voulaient de la viande. Mais Dieu qui est surnaturel a envoyé la caille. Ils avaient soif mais Dieu a donné le Rocher pour faire jaillir l’eau. « Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement.» (Hébreux 13 : 8) Nous aussi, nous sommes dans l’Exode car nous sommes appelés à sortir pour aller quelque part. Ils ne sont pas morts dans la Mer Rouge mais dans le désert. Ils sont morts après avoir gouté à tout cela. Quand Dieu se met en colère contre quelqu’un, c’est que la personne a vraiment été trop loin. « L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (Romains 8 : 16) Ce n’est pas moi qui dis que je suis un fils de Dieu mais c’est Dieu qui témoigne de toi. Quand un enfant nait, il pleure car il a la vie. Mais si un bébé sort sans rien dire, cela signifie qu’il est mort. Il y a bien une naissance mais cependant il est mort quand même. Pour être un fils de Dieu, il faut avoir reçu la semence de Dieu. « Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » (Jean 1 : 12) Le bébé peut venir mais il doit avoir la vie sinon il est mort. Dieu doit prouver qui est son fils et qui est sa fille.

Esaïe 43 : 5-7

Dieu connait les siens. Si tu es né de Dieu, Il doit manifester, confirmer que tu es son fils. « La bonne semence, ce sont les fils du royaume; l'ivraie, ce sont les fils du malin » (Matthieu 13 : 38)

Matthieu 24 : 21-25

Dieu montre la chose principale sur laquelle il a les yeux fixés : ses élus. « Simon a raconté comment Dieu a d'abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d'elles un peuple qui portât son nom. » (Actes 15 : 14) Sinon s’il n’y avait pas ce peuple, Il aurait encore les regards tournés sur Israël. Voyez la place que revêtent les élus pour Dieu. Tous ces faux prophètes et tous ceux qui font de soi-disant miracles travaillent avec les démons. Nous avons quelque chose de particulier, c’est que Dieu agit selon sa Parole. Il est impossible qu’un élu soit séduit car Dieu a mis quelque chose en toi. Peu importe les combats, peu importe les épreuves, nous avons la victoire. Le diable ne peut pas avoir le dessus sur vous. La semence de Dieu ne peut pas être dominée mais c’est elle qui domine. Aussi longtemps que tu es fort, Satan ne peut rien. « Car sept fois le juste tombe, et il se relève » (Proverbes 24 : 16) « A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. » (Esaïe 55 : 7)

Romains 8 : 1 / Romains 8 : 31-34

Satan va chercher à te montrer que tu es mauvais mais Dieu nous a déjà pardonné. Quand tu es venu à Christ, tu as tout confessé. Il t’a pardonné. « Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu. » (Romains 5 : 1-2) Christ entrant en toi, il n’y a plus de condamnation. « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi » (Galates 2 : 20) « Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés. » (Romains 8 : 29-30) L’enfer n’est pas votre place. « Christ en vous, l'espérance de la gloire. » (Colossiens 1 : 27) Si Dieu est pour moi, qu’est ce que peut me faire Satan ?

Esaïe 43 : 1-2

Quand le problème vient, Dieu est là. « Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras. » (Psaume 50 : 15) « Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. » (1 Jean 4 : 4) C’est Jésus-Christ qui vit en toi. Quand tout semble sombre, c’est là que Jésus intervient.

Psaume 82 : 6

Comment savoir que je suis né de Dieu ? Un père peut reconnaitre ses enfants. Si un homme charnel peut faire cela, à plus forte raison, Dieu. Comment Dieu prouve que celui-ci est mien ? Par le sceau. Dieu vient et met son Esprit en nous. Pourtant nous sommes dans un corps d’homme, mais Jésus est notre exemple : 100% homme et pourtant Il était Dieu. Aussi longtemps que nous sommes dans la chair, il y a des faiblesses. « Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez » (Romains 8 : 13) Quand je vois mon frère ou ma sœur, je ne vois pas un homme charnel mais un fils de Dieu. C’est pour cela que nous marchons avec l’amour. Vous devez vous éprouver vous-même pour savoir où vous en êtes !