C’est là ce que je vous disais …

Il est le Dieu de sa Parole. « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. » (Matthieu 24 : 35) Il nous donne sa Parole afin que nous soyons certains de la chose. Nous aspirons à ce que Dieu nous parle Lui-même.

« Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. » (2 Pierre 1 : 16) Aujourd’hui, les hommes prennent plus de place pour la religion que pour la foi.

Luc 24 : 18-24

Les disciples étaient attristés de ce qui se passait à Jérusalem. Il s’est passé quelque chose dont tout le monde était au courant. Tous les religieux y avaient pris part. Personne ne pouvait être ignorant de ce qui était arrivé, de la crucifixion de ce Jésus qui dérangeait. Maintenant, on comprend pourquoi quand les lévites, les sacrificateurs sont venus vers Jean pour être baptisés, Jean les a appelés « races de vipères », c’est-à-dire fils du malin. Personne ne pouvait l’admettre. On pouvait penser que Jean s’était trompé mais il ne s’est pas trompé. Jésus Lui-même a eu à les appeler de la même manière. Les religieux en voulaient tellement à Jésus mais qu’est-ce que Jésus leur avait fait ? Dans le Jardin d’Eden, il y avait Caïn et Abel. Abel n’avait rien fait mais Caïn élaborait un plan pour tuer Abel. La Genèse est le commencement de toutes choses. Pourtant, Dieu avait parlé à Caïn mais Caïn a été têtu. Un fils de Dieu ne peut pas être têtu. Un fils de Dieu est doux et paisible, il ne peut pas y avoir de révolte en lui.

Genèse 4 : 1-9

Caïn a fait une offrande selon sa vision, ce que lui pensait mais Abel a fait une offrande par révélation. Abel a été agréé par Dieu. Pourtant, ils étaient enfants de la même mère, pourquoi l’Eternel a-t-Il fait cela ? Caïn n’a pas été faire une offrande à Baal mais bien à Dieu. Ne pensez jamais selon votre pensée. « Ils seront tous enseignés de Dieu. » (Jean 6 : 45) Quand tu es enseigné de l’Esprit, tu feras toujours ce qui est bien aux yeux de Dieu. « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. » (Ephésiens 2 : 8) « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions. » (Ephésiens 2 : 10) Dieu n’agréé que ce qui a été fait selon sa propre Volonté. « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Eternel. » (Esaïe 55 : 8) Etre têtu, être révolté n’est pas dans un fils de Dieu. « Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. » (Jacques 2 : 19) Les deux sont partis vers le même Dieu pour offrir une offrande. On dit que Dieu est amour. Mais nous devons connaître qui est Dieu. Parce qu’Il est Amour, tu te permets tout. Mais Il est un Dieu exigeant. Tant que tu ne fais pas ce que Dieu veut, tu n’iras pas au ciel. « L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (Romains 8 : 16) Pas ce que moi je veux. Dieu a agréé l’offrande d’Abel et Abel mais Il n’a pas agréé Caïn et son offrande. « Au temps de la grâce je t'exaucerai, Et au jour du salut je te secourrai » (Esaïe 49 : 8) C’est la période favorable, c’est un temps limité où Dieu peut supporter certaines choses. Quand ce temps se termine, la colère de Dieu va venir. C’est le sang qui a été versé qui retient la colère de Dieu. Dieu n’a pas pitié de toi mais Il a pitié du sang qui est là. « Vous avez appris qu'il a été dit: œil pour œil, et dent pour dent. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. » (Matthieu 5 : 38-39) « Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent » (Matthieu 5 : 43-44) C’est cela le temps de la Grâce. « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Jean 3 : 16) «  … car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. » (Matthieu 5 : 45) On peut penser que Dieu est injuste mais Dieu est juste. Plus loi, la Bible nous éclaire et nous montre clairement la chose. Abel n’a rien fait de mal mais c’est Caïn qui a été irrité dans son cœur. « Où est ton frère Abel? » (Genèse 4 : 9) Nous devons veiller les uns sur les autres. Un fils de Dieu ne peut être insensible à la douleur de son frère ou de sa sœur. Quand est-ce que tu pries pour ceux qui ne sont pas d’accord avec toi ? Pour ton frère que tu ne vois plus à l’assemblée ? « Afin qu'il n'y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. » (1 Corinthiens 12 : 25) Il faut que la vie de Christ qui est en vous soit ravivée. Le Dieu du Ciel vient à Caïn pour lui parler et Caïn répond avec arrogance. C’est comme cela que vous agissez aussi. Nous devons nous soucier des uns des autres. Nous sommes les gardiens de nos frères. « Ils étaient chaque jour tous ensemble assidus au temple, ils rompaient le pain dans les maisons, et prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. » (Actes 2 : 46-47) N’attends pas les autres, Dieu veut commencer d’abord avec toi. Caïn ne pouvait pas être agréé par Dieu car il ne s’intéressait pas aux choses de Dieu. Comment veux-tu que Dieu puisse se réjouir en toi dans cette condition ? Mais à l’inverse, Abel cherchait Dieu alors la révélation est venue. Noé était intègre et il marchait avec Dieu, c’est pour cela que Dieu est venu à lui. Dieu ne refuse jamais le ciel. Dieu n’a jamais créé l’homme pour l’enfer. L’enfer a été créé pour Satan et ses anges. Mais si tu vas en enfer, c’est parce que tu le veux. La volonté de Dieu est qu’aucun ne périsse. Dieu aime sa création mais c’est toi qui fais un choix sur la Terre, tu as le libre arbitre.

Matthieu 25 : 41

L’enfer n’est pas pour toi mais c’est toi qui veux y aller. Quand tu entends la Parole de Dieu, tu dois faire un choix. Tu dois démontrer dans quelle direction tu vas. Tu penses aller au ciel parce que tu chantes dans la Maison de Dieu mais aussi longtemps que ton cœur n’est pas changé, tu ne peux pas aller au ciel. « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu! » (Matthieu 5 : 8) Dieu ne te veux pas en enfer mais au ciel. Quand Dieu a parlé à Caïn, Caïn est resté insensible et il a même argumenté en plus. Dieu n’a pas abandonné Caïn car Il est venu lui parler mais son cœur est resté inchangé. « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau » (Ezéchiel 36 : 26) En fait, Caïn était un fils du malin, c’est pour cela qu’il agissait comme cela. Dieu peut changer. C’est la façon dont tu reçois la Parole de Dieu qui montre ta nature. Même les hommes les plus méchants ont la capacité à aimer car ils ont une femme à aimer à la maison. C’est donc que quelque part, on a la capacité à aimer. Nous avons tout entre les mains. Ce n’est pas Dieu qui ferme la porte du ciel mais c’est toi-même. Dieu n’a jamais donné la haine mais toujours l’amour. Vous avez l’amour en vous, maintenant, c’est à vous de savoir ce que vous allez en faire.

Les religieux avaient la haine de Jésus, c’est pour cela que Jean les avait appelé « races de vipères ». Tous à Jérusalem avaient fait le choix entre Barabbas et Jésus. On leur a laissé le choix. Ce sont des juifs, des religieux qui ont tué Jésus. Ses propres frères ! Ils ont répondu « Crucifie-Le ! »

Luc 24 : 20-24

Ils ont été étonnés car ils L’ont vu mourir. Celui qui lui posait la question est Celui qu’ils ont vu être crucifiés. Jésus était avec eux, Il parlait mais eux ne Le voyait pas.

Luc 24 : 25-27

On peut être saisi par les émotions mais ce sont les Saintes Ecritures qui te permettent toujours de voir clair. Dieu ne peut accomplir que sa Parole. Croire les Saintes Ecritures, c’est cela qui est difficile de croire aujourd’hui.

Luc 24 : 44-46

Nous devons suivre les Saintes Ecritures. « Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures » (1 Corinthiens 15 : 3) Nous sommes appelés à regarder que ce que les Saintes Ecritures disent. Nous sommes dans un temps de confusion mais nous devons restés sur les Saintes Ecritures. Comme cela est écrit, Dieu accomplit. Jésus n’a jamais bougé car Il connaissait les Saintes Ecritures. « Je vous rappelle, frères, l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain. » (1 Corinthiens 15 : 1-2) Tous avaient les yeux fixés sur l’enlèvement. Mais avant qu’il y ait l’enlèvement, il fallait qu’il y ait une vierge. Vous croyez à des fables, à des histoires mais vous n’irez nulle part. Dieu n’accomplit que les Ecritures. Pour prendre part à ce que Dieu a eu à dire, il faut que tu sois l’Ecriture. Si vous ne prêtez pas attention, vous allez tournés en rond comme le peuple d’Israël dans le désert. « Voici, je viens Dans le rouleau du livre il est question de moi Pour faire, ô Dieu, ta volonté. » (Hébreux 10 : 7) Si tu es l’Epouse de christ, tu viens d’où ? « Car tu as exalte ta parole au-dessus de tout ton nom. » (Psaume 138 : 2) Si Dieu n’avait jamais parlé, on n’aurait pas connu Dieu. Il fait toutes choses par sa Parole. « … afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. » (Ephésiens 5 : 27) Si tu es son Epouse, tu dois être dans l’Ecriture. Quand vous sortez des Saintes Ecritures, vous ne pouvez pas être dans l’Epouse. Nous devons être sur et certains que nous sommes bien dedans. « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » (Jean 2 : 19) Il était certain car Il était dans les Ecritures. Quand Dieu accomplit, tu es dedans. Tu dois être dans la chose. Quand Il vient, je pars à l’enlèvement.